Levée d'un éventuel malentendu : Mastodon n'est pas « bien » en ce moment.
Nous allons le corriger + utiliser son réseau pour combattre les tentatives de censures.
Nous devons lancer rapidement un prototype.

L'auto-censure actuelle des administrateurs de Mastodon

Par Lionel, 24 octobre, 2023

Alors que Mastodon apparaît comme une excellente initiative contre les censures de certains gouvernements, une autre difficulté est venue remplacer cette censure : celle des administrateurs des différentes petites instances. On peut appeler ça une forme d'« autocensure ».

Dans la solution que nous proposerons, nous pallierons à ce problème.

Mais pour l'instant, voyons en quoi il consiste.

 

Une censure de ses propres membres

Lorsqu'un administrateur d'une instance constate des écrits qui vont en contradiction avec les règles de cette même instance, alors il peut censurer ses propres membres. Cette situation peut quelques fois être compréhensible.

 

Une censure des autres instances

C'est une forme de chantage, et cette forme de censure est moins acceptable. Elle existe toutefois de manière bien réelle.

Explications du chantage à la censure

La principale fonctionnalité du réseau Mastodon est de relier toutes les instances entre elles afin d'avoir accès aux publications des autres personnes qu'on suit sur d'autres instances.

Imaginons maintenant qu'il y a un administrateur un peu grincheux qui fait la « chasse » aux publications qu'il n'aime pas, mais sur le réseau des autres…

En théorie, cet administrateur n'a pas le pouvoir de censurer les autres instances. Alors ce qu'il va faire, c'est de s'adresser à l'administrateur de l'instance qui héberge celui qu'il n'aime pas, et il va lui faire un chantage :

  • soit l'administrateur de la 2e instance censure ses membres
  • soit l'administrateur de la 1e instance va couper l'ensemble des liens avec la 2e instance…

Nous pouvons être quelques uns à trouver cette manière d'agir choquante.

J'en ai moi-même déjà été victime non pas sur Mastodon mais sur PeerTube, toujours sur le réseau Fédiverse… Je dénonce ces agissements, mais surtout, je vais proposer des moyens pour lutter contre les censures souvent arbitraires de ces « petits » administrateurs (le terme « petit » n'est pas péjoratif, c'est juste pour situer leur niveau).

 

Autre exemple de censure sur Mastodon : Étienne Chouard, victime

Étienne Chouard est un intervenant réputé en matière de droits des démocraties. Il est l'un des promoteurs du RIC, le référendum d'initiative citoyenne, porté par les Gilets jaunes. Précédemment, il avait alerté sur le référendum de Maastricht en 2005.

En mars 2021, le compte d'Étienne Chouard est bloqué sur Twitter. Il ouvre alors un compte Mastodon sur l'instance Mamot, qui est l'instance développée par l'association La Quadrature du Net, qui promeut différents droits sur le Net en France.

Mais malheureusement, cette association qui dit défendre la liberté d'expression bloque à son tour le compte d'Étienne Chouard. C'est une forme de censure qui émane d'organisations qui prétendent promouvoir la liberté de communications.

 

Actuellement, des administrateurs « sélectifs » sur Mastodon

C'est ce qui se passe actuellement, et qui pénalise Mastodon en le rendant moins attractif. mais nous pallierons à ça en faisant qu'il n'y aura plus d'administrateur unique qui décide seul ou en petit comité de censurer, mais ceci sera élargi à toutes les personnes qui mettrons une partie de leur ordinateur à disposition du réseau. Autrement dit, chacun aura la possibilité de censurer ou non (et très souvent, les personnes choisiront de ne pas censurer).

 

Remarque de bon sens

Certaines personnes qui se retrouvent censurées voudraient ouvrir leur propre serveur en réponse. Cette réponse rapide et facile ne règle pas le problème de la censure entre différentes instances.

On ne corrige pas un mauvais fonctionnement en le reproduisant !

Il faut écarter les propositions de créer des instances parallèles. Pour résoudre notre difficulté, nous devons nous pencher sur 2 questions essentielles :

  • le serveur centralisé (notre solution va chercher un contournement
  • l'administration de l'instance par une seule personne (non !)

 

>> Suite : des solutions existent.

 

Commentaires