Levée d'un éventuel malentendu : Mastodon n'est pas « bien » en ce moment.
Nous allons le corriger + utiliser son réseau pour combattre les tentatives de censures.
Nous devons lancer rapidement un prototype.

Des solutions existent

Par Lionel, 13 novembre, 2023

Ces solutions passent par une décentralisation renforcée.

Schématiquement, ce pourrait être un mix entre les anciens réseaux de téléchargement en pair-à-pair (P2P, peer to peer) et la structure existante de la Fédiverse : les données qui s'échangeraient d'un ordinateur à l'autre parmi les participants au réseau seront une partie de la base de données.

Actuellement, les données d'une instance (par exemple, une instance Mastodon) sont toujours centralisées sur un serveur régit par des administrateurs. Ces réseaux peuvent donc être quand même censurés de temps en temps (et malheureusement, ils le sont).

 

 

Un deuxième sous-réseau

La construction d'une deuxième couche de sous-réseau est celle que nous utiliserons. Nous démultiplierons le nombre de petits serveurs et également par là, le nombre d'administrateurs de leur propres ordinateurs, limitant la censure.

En schématisant, si nous avons une centaine d'ordinateurs qui font office de mini-serveurs, et qu'une demande de censure arrive, ça sera chacun des administrateurs qui décidera si oui ou non il donne suite à la demande.

 

Une censure quasiment impossible de la part des autorités européennes ou autres

Plus concrètement, prenons un exemple.

Imaginons un contenu que les autorités françaises ou européennes demandent à faire disparaître de notre réseau : un participant au réseau situé dans un autre continent n'aura aucune raison de s'y soumettre puisque la loi ne s'appliquera pas à lui.

En revanche, un participant au sous-réseau basé en France obtempèrera (et supprimera ce contenu de son ordinateur), tout en se moquant de la censure, puisqu'il sait que ce contenu restera accessible via d'autres ordinateurs du sous-réseau…

 

Effet Streisand

Et enfin, les demandes de censure qui émanent des autorités devront être listées pour tous les participants au sous-réseau, afin que chaun décide des suite qu'il va donner, à savoir censurer ou non le contenu.

L'effet escompté par les autorités aura de fortes probabilités de produire l'effet inverse de celui escompté. Beaucoup de personnes voudront faire tourner leur propre ordinateur pour être informé des demandes de censures des États

 

 

Commentaires